Portrait Hackeuse : À la rencontre de Magali, apprenante de la nouvelle session Hackeuses, Paris 20.

La nouvelle session Hackeuses à Paris 20e a démarré lundi 30 août, une première semaine déjà très intense ! Le moment pour vous de faire connaissance avec Magali et à travers son premier portrait. 

7 septembre 2021 |
  • Formation
  • Témoignage

Peux-tu nous résumer ton parcours ?

Je suis issue du milieu de l’aérien. J’ai été hôtesse de l’air pendant ces 15 dernières années. J’ai d'abord été mise en chômage partiel en mars 2020 donc 1 an et demi à la maison. Je me doutais que j’allais perdre mon emploi donc j’ai commencé à penser à un après. Avec l’arrivée de la crise Covid, j’ai finalement perdu mon emploi l’été dernier, il était donc temps pour moi de trouver mon métier de demain.

Mon conjoint travaille dans le domaine de l'informatique et a déjà fait une formation type bootcamp pour développer via Ruby [Langage de programmation]. J’avais donc une première approche sur ce qu’était ce milieu, ce monde du web mais je ne m’y intéressais pas à ce moment-là.

Étant hyper créative, j’ai trouvé intéressant de pouvoir produire sur un outil inconnu : en écrivant quelques choses, on obtient un résultat ! Durant mon temps de confinement, j’ai commencé par Openclassroom donc en autodidacte. J’ai réalisé quelques petits exercices pour m’essayer et me suis rendue compte que j’accrochais bien, que ça me plaisait. 

Je savais que je ne récupérais pas mon travail tout de suite, le code se passe bien, je me demande alors ce que je fais pour profiter du temps que j’avais devant moi! Le format autodidacte me plaisait bien mais je n’avais pas de cadre, donc j’étais perdue. Je développe des compétences sans légitimité donc je me suis inscrite aux cours du soir de la Mairie de Paris. 

J’ai suivi 3 modules sur une durée d’un an : “Conception et design d’un site Internet”, “Initiation Javascript & algorithme” et “HTML et CSS: approfondir et se perfectionner en SEO”. Et c’est à ce moment que j’ai su que j’allais être licenciée alors j’ai commencé à chercher une formation. 

Plusieurs choix se sont présentés à moi : soit je fais un bootcamp avec tout ce que ça engendre et je n’étais prête à autant investir à ce moment-là. Soit une formation longue, j’ai donc passé les entretiens avec AdaTechSchool sauf que partir pour 2 ans dans le cadre d’une reconversion professionnelle je ne le sentais pas sur le moment et je n’avais pas encore de financement. Je verrais plus tard. 

En cherchant, je suis tombée sur Simplon qui faisait plein de formation. J’ai donc fait une journée découverte (JDE), ce qui a donné du sens à mon projet. Ça m'a donné le contenu de la formation Hackeuses, pré-guidé dans le choix qui se présentait à moi, et c’est la première fois que j’avais ce genre de cadre. Plutôt que de remplir des tas de questionnaires en ligne, là c’est concret. La dimension humaine est importante ! 

Pourquoi avoir choisi la formation Hackeuses ?

Honnêtement, je suis tombée dessus par hasard ! Ce qui m’a convaincu c’est le cadre et le contenu réaliste au vu des 7 semaines de formation. Le fait que je ne me sois pas sentie oppressée. 

Si la formation avait été mixte, cela ne m’aurait pas dérangé. C’est vrai que dans ce domaine, il est important que les femmes se débloquent. Le syndrôme de l’imposteur est trop présent mais je pense que l’on est complémentaires donc mixte ou 100% femmes, ça me convenait !

J’ai besoin de confiance en moi et de me débarrasser du cliché qui dit que le numérique n’est pas pour les femmes, j’ai compris en JDE que l’on m’aiderai, que cela serait possible et réalisable en travaillant sur mes forces et  mes faiblesses.

J’ai aussi choisi Hackeuses parce que c’est à Simplon, l’école est reconnue pour son sérieux et son professionnalisme par les gens du métier en France & à l’étranger. Les objectifs sont réalisables et clairs, j’ai compris que la pédagogie et le cadre me conviendraient.

Quelles sont tes attentes aujourd'hui ?

Monter en compétences ! Vérifier que j’ai fait le bon choix, que la reconversion que j’ai choisi est celle que je veux pour mon avenir. Me donner des bases solides pour continuer et pourquoi pas intégrer un bootcamp en ayant une meilleure légitimité, une meilleure connaissance du travail à fournir. 

Au niveau de la découverte des métiers, je n’ai pas encore d’idées très précises de ce que je souhaite faire donc c’est aussi parfait pour ça ce parcours, on nous propose plein de choses. Le fait qu’il y ait des intervenants TSSR qui viennent, domaine tellement inconnu et ce n’est pour ça que ce n’est pas intéressant. Il peut y avoir des révélations et cela donne une image plus vaste.

Le fait que l’on travaille aussi sur les softskills. Ils vont être d’une importance folle pour la suite ! D’apprendre à se “vendre”, et de se mettre en danger. C’est plus simple de parler de choses que l’on connaît mais d’aller au-delà de ses limites, ce sera utile pour plus tard.

Avoir aussi accès aux machines, qu’il y ait un Fablab, c'est intéressant. Le cadre est immense !

 

Partager cet article
Retourner en haut